ACCES DIRECT

Faune et flore

La Bassée, tronçon de la vallée de la Seine formant une vaste plaine alluviale inondable, est connue pour ses richesses écologiques et son incroyable biodiversité. On y trouve une faune et une flore très diversifiée, certaines espèces étant même protégées au niveau national. Voici ici quelques exemple de ce que vous pourrez trouver au gré de vos balades...

La Rainette verte

Hyla arborea

Rainette verte

Description : Petit amphibien ne dépassant pas 5 centimètres de long, la Rainette arboricole a la peau lisse, d’un vert très vif, et présente une bande brune courant de l’oeil jusqu’aux flancs.

Écologie : Les ventouses situées sous les doigts des rainettes leur permettent de s’agripper à toute sorte de support, et notamment de grimper dans les arbres.

Habitat de l’espèce : Noues et bras morts de la Seine. Espèce bien présente en Bassée.

Menaces : Dégradation et destruction des habitats humides, pollution de l’eau, prédation par les poissons, fragmentation de l’habitat.

Mesures de gestion favorables : Conservation des sites de reproduction (mares, annexes hydrauliques…), maintien de connections entre les différents habitats fréquentés.

Retour au menu

La Nette rousse

Netta rufina

Nette rousse

Description : Canard plongeur coloré, le mâle a la tête roux vif et le bec rouge corail.

Écologie : L’espèce a la particularité de pondre régulièrement dans le nid d’autres espèces comme le Canard colvert, le Canard chipeau ou le Fuligule milouin.

Habitat de l’espèce : Étangs et lacs bordés de végétation. Nicheuse sur plusieurs plans d’eau de la Bassée (plus de 10 couples) et présente en migration et en hivernage.

Menaces : Disparition des zones humides, pollution de l’eau…

Mesures de gestion favorables : Conservation des sites de nidification et des herbiers aquatiques dont se nourrit l’espèce.

Retour au menu

La Vigne sauvage

Vitis vinifera subsp. sylvestris

Vigne sauvage

Description : Liane robuste, elle peut atteindre une longueur de 15 mètres.

Écologie : Jeune, elle s’accroche à un arbuste support et grandit avec lui.

Habitat de l’espèce : Forêts alluviales à Frênes et Chênes. Présente en Bassée sur certains secteurs de forêt alluviale ancienne.

Menaces : Modification des régimes de crues, régulation des cours d’eau, coupes forestières.

Mesures de gestion favorables : Aménagement des cours d’eau et de leurs abords, coupes forestières, maintien des conditions d’humidité favorable.

La Sterne Pierregarin

Sterna hirundo

Description : Les sternes, parfois appelées hirondelles de mer, sont des oiseaux aux longues ailes et au vol gracieux. Leur tête est couverte d'une calotte noire tandis que le reste de leur plumage est blanc et cendré, comme les mouettes.

Habitat de l’espèce : Cet oiseau marin a élu domicile dans la Bassée est niche abondamment sur les îlots des multiples gravières. Pour maintenir et même développer son implantation, les îlots doivent être régulièrement déboisés ( action de l’ANVL).

Protection : La sterne Pierregarin bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Elle est inscrite à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne.

La Couleuvre à collier

Natrix natrix

Couleuvre

Description : Les mâles mesurent généralement autour d'1m10 tandis que les femelles peuvent mesurer 1m60, et exceptionnellement 2m. Elle possède des taches noires sur le dos en forme de barre verticale et possède autour de la tête un anneau jaune-blanc, très marqué au plus jeune âge et s'effaçant avec le temps.

Habitat de l’espèce : C'est la couleuvre la plus fréquente, elle est présente dans toute la France. Elle est semi-aquatique, c'est à dire qu'elle vit à proximité de l'eau, pouvant nager, et plonger dans celle-ci.

Particularité : Elle chasse le jour, souvent dans l'eau. Aux heures de grandes chaleurs, elle peut se reposer pour se réchauffer au soleil, ou attendre calmement dans l'eau fraîche. Pour se défendre, elle donne des coups de tête et envoie un liquide nauséabond. Elle n’est pas dangereuse pour l’homme.

Menaces : destruction et morcellement de ses biotopes : Les berges artificielles abruptes le long des rivières et l’aménagement des plans d’eau (réduction de franges de végétation aquatique, installations «loisirs»….) nuissent à la survie de l’espèce. Les infrastructures routières et ferroviaires sont également responsables de la mort d'individus.

L'agrion éclatant

Calopteryx splendens

Agrion

Description : Les Agrions se distinguent des libellules (toutes deux de l'ordre des odonates) notamment par la position des ailes au repos, repliées dans le dos, et un abdomen trés svelte. Sa taille oscille entre 4 et 5 cm de long.

Particularité : C'est une espèce facile à reconnaitre, magnifique pour ses bleus et ses verts métalliques changeant selon la lumière.

Habitat de l’espèce : Etant moins exigeante quant à l'oxygénation de l'eau, on trouve cette espèce aux abords des rivières lentes et même des étangs, fossés à faible écoulement, canaux de drainage, dans des lieux ensoleillés.

Télécharger

Faune et flore de la Bassée

Voir aussi

Sur ce site